BERNARD COUTANT

 

 

Bernard Coutant est né à Paris. Il découvre la photographie à 8 ans quand ses parents lui offrent un Brownie Flash de chez Kodak avec lequel il mitraille sa famille et, déjà !, les lieux qu'il visite. C’est ainsi qu’il fait une photo de Churchill au cours d’une visite de sa villa en Angleterre.


Après un baccalauréat philosophique, il poursuit une maîtrise de droit à l’université de Paris II, tout en suivant une licence es lettres, mention sociologie, à la Sorbonne. Il profite des longues vacances universitaires pour voyager, équipé d’un Pentax. Il part de l’Egypte au Kenya en stop, parcourt la route de l’Iran en moto jusqu’à l’Inde et l’Afghanistan, traverse la Colombie, l’Honduras, le Guatemala et le Mexique, suit la panaméricaine de Bogota jusqu’à la frontière chilienne avant de découvrir l’Argentine et le Brésil.

Muni de ses diplômes, il s’installe 18 mois en Afrique comme professeur de français au titre de la coopération, puis décide de repartir au Moyen Orient et en Asie durant un an. Il prend le train gare du Nord et s’arrête à Vientiane au Laos.

Il rapporte de ses séjours des centaines de photos argentiques qu’il développe lui-même.

Revenu à Paris, il mène parallèlement à sa passion pour la photographie et les voyages – il s’équipe alors d’un Nikon, appareil dont il rêve depuis longtemps -, une carrière dans la culture qui le mène successivement au Théâtre d’Ivry comme administrateur d’Antoine Vitez – c’est là qu’il découvre la photographie de spectacle –, au Théâtre national de Chaillot comme administrateur général, au Théâtre du Châtelet à Paris comme directeur de production, à la toute nouvelle Cité de la Musique comme directeur de la salle et des productions et au Théâtre royal de la Monnaie à Bruxelles comme directeur financier.

Ses responsabilités ne l’empêchent pas de poursuivre un intense travail photographique et il suit toutes les répétitions appareil à la main. Certaines de ses photos sont publiées, notamment pour les opéras Médée, mis en scène par Krzysztof Warlikowski, Parsifal mis en scène par Romeo Castellucci, Passion mis en scène par Sasha Waltz et Cosi fan Tutte mis en scène par Michael Haneke.

Tout autant passionné par le portrait, il fixe les visages de sa famille, de ses collaborateurs et des artistes que son métier l’amène à rencontrer.

 

Bernard Coutant se consacre aujourd’hui exclusivement à la photographie et au voyage. Il travaille avec un Nikon D4 mais n’hésite pas à utiliser un petit format, notamment un X20 de chez Fuji ainsi que son smart phone.